Don : CCP 17-78082-7 | IBAN CH40 0900 0000 1707 8082 7 - Coordination contre l’exclusion et la xénophobie 1200 Genève réf : comité IADHnon​

Non à l’initiative anti-droits humains

Protégeons nos droits ! | #IADHnon

10 novembre 2018, ensemble pour le NON

L’alliance du NON à l’initiative dite « d’autodétermination » bat aujourd’hui le pavé, partout en Suisse Les membres de la vaste alliance qui combattent l’initiative sont aujourd’hui dans la rue, partout en Suisse, pour expliquer les enjeux de la votation du 25 novembre. Une acceptation mettrait en effet en danger les droits humains, l’économie et la séparation…
Lire la suite

#1MoisPourProtégerNosDroits

PARTICIPE AU CHALLENGE – Aujourd’hui, nous sommes à un mois de la votation sur l’initiative anti-droits humains (dite “pour l’autodétermination”). Aujourd’hui, c’est aussi la Journée européenne de la justice. A cette occasion, affirmons notre attachement à une justice pour tous et à la protection de nos droits – ensemble, rappelons que nous n’avons plus qu’#1MoisPourProtégerNosDroits…
Lire la suite

#IADHnon s’affiche! crowdfunding

#IADHnon s’affiche! Engagez-vous et protégez les droits humains! Participez au crowdfunding lancé par le Comité romand: NON à l’initiative anti-droits humains, en augmentant la visibilité de notre affiche, du 29 octobre au 18 novembre 2018, et à contrer cette initiative. Et recevez des cadeaux: – des affiches format A2 singées par Ambroise Héritier – des…
Lire la suite

Lancement de la campagne: IADHnon

Deux mois pour protéger nos droits ! Aujourd’hui démarre la campagne pour le NON à l’initiative de l’Union démocratique du centre (UDC) «Le droit suisse au lieu de juges étrangers», qui sera soumise au scrutin populaire le 25 novembre prochain.   Le Comité romand : non à l’initiative anti-droits humains combattra avec toutes ses forces cette…
Lire la suite

La SSR recourt à Strasbourg

L’initiative “le droit suisse au lieu de juges étrangers”, nous concerne toutes et tous. Les organisations membres du Comité romand s’opposent à cette tentative d’affaiblissement de la protection des droits des enfants, des femmes et des personnes âgées, des travailleurs·euses comme des journalistes, des personnes en situation de handicap, des consommateurs·trices, des adeptes d’une religion…
Lire la suite

Communiqué de presse: Lancement de campagne du Comité romand: non à l’initiative anti-droits humains

Lausanne, le 5 juillet 2018 Communiqué de presse Protégeons nos droits et disons NON à l’initiative anti-droits humains (le droit suisse au lieu de juges étrangers)

Delphine Bachmann, Députée Parti Démocrate Chrétien Genève

NON à une initiative dangereuse qui veut tout simplement bannir de notre pays le respect des droits humains les plus fondamentaux. C’est une attaque contre les plus faibles et contre notre démocratie.

Alessandro Pelizzari, Secrétaire régional UNIA

Qui pense préserver nos conditions de travail et nos salaires en votant « oui » se trompe de cible. Au contraire, en s’attaquant à l’Organisation Internationale du Travail ou à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, l’UDC veut affaiblir encore davantage la protection des travailleurs de ce pays.

Pierre Bayenet, Avocat, Député suppléant Ensemble à Gauche Genève

L’attaque de l’UDC contre les juges internationaux est une attaque contre les citoyens les plus vulnérables. Membres des minorités, malades psychiques, étrangers, détenus, parents séparés de leurs enfants, victimes de violences ou d’erreurs judiciaires : la Cour Européenne des Droits de l’Homme est notre bouée de sauvetage.

Olivier Baud, Député suppléant Ensemble à Gauche au Grand Conseil (Genève)

L’adhésion de la Suisse à la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) n’a pas à être contestée de la sorte. La manière détournée choisie par l’UDC est révélatrice de la pauvreté de l’argument mais ne diminue pas le danger potentiel que l’initiative représente, avec le risque in fine d’affaiblir les droits fondamentaux de toutes…
Lire la suite

Mathias Reynard, Conseiller national, Parti socialiste Valais

L’initiative de l’UDC est le pire auto-goal que nous pourrions nous infliger. Celle-ci détruirait notre crédibilité, mettrait en danger les droits humains et serait un immense pas en arrière dans la collaboration internationale.

Carole-Anne Kast, Présidente du Parti socialiste genevois, Conseillère administrative à Onex

Les droits humains garantis par la CEDH ne sont pas du «droit étranger», mais du droit national que la Suisse a adopté de son plein gré et en exerçant sa souveraineté ! Ils nous appartiennent à toutes et tous en raison de notre humanité.

Jürg Ruchti, directeur Société Suisse des Auteurs (SSA), Lausanne

« Le droit international est également très important pour la culture, pour les artistes. Le droit d’auteur, par exemple, soutient la liberté d’expression, tant sur le plan financier que moral. ».  

Claude Calame, Prof. hon. UNIL, Conseiller communal Ensemble à Gauche (solidaritéS)

NON à la dénonciation des conventions internationales, OUI au respect des droits des exilées et exilés.